Automotive

LSM est un prestataire de service neutre d'environ 420 employés, et détenu à 100 pour cent par Ferrostaal Automotive GmbH, à Essen, Allemagne.

Caractéristiques et avantages 

 

  • CleverMax est un véhicule simple et rentable disposant d'une technique qui a fait ses preuves et d'une structure modulaire standardisée adaptée à l'industrie
  • L'exploitant peut également personnaliser le trajet
  • CleverMax peut prendre un virage à 90 degrés avec un rayon de 1.000 mm
  • 43 systèmes de transport par véhicules à navigation libre de type CleverMax

LSM est un prestataire de service neutre d'environ 420 employés, et détenu à 100 pour cent par Ferrostaal Automotive GmbH, à Essen, Allemagne. Toutes les 32 secondes, un moteur doit se trouver à disposition sur les tapis d'assemblage final de l'usine Ford. Toute action doit est subordonnée à cette exigence car il suffit d'une panne assez longue chez un intervenant pour stopper la production chez Ford et entraîner des préjudices se chiffrant en millions.

 

Objectif/Solution

Le CleverMax est un véhicule simple et rentable disposant d'une technique qui a fait ses preuves et d'une structure modulaire standardisée adaptée à l'industrie. L'exploitant peut également personnaliser le trajet. L'appareil est disponible comme véhicule porteur ou tracteur. Il sert à la préparation et à la distribution des marchandises, ainsi qu'à l'approvisionnement de chaînes de montage et de machines de production en matériel, ou encore – comme dans le cas présent – de plate-forme de montage mobile. Pour offrir aux travailleurs un poste de travail ergonomique, chacun des nouveaux véhicules a été équipé d'une table élévatrice ciseau de 500 mm de course, pour leur permettre de travailler plus confortablement sur les moteurs. Un atout supplémentaire en faveur du CleverMax est qu'il peut prendre un virage à 90 degrés avec un rayon de 1.000 mm, ce qui économise de la surface. 

 

Technologie

Une particularité de l'AGV est son alimentation hybride en énergie qui combine deux techniques. Les véhicules reçoivent, d'une part, de l'énergie par induction, via un fil conducteur posé dans le sol, et disposent, d'autre part, d'une batterie embarquée qui permet, au moyen d'une manette, de les faire avancer et reculer en dehors de la voie de circulation.

 

Résumé

Le plus grand défi à relever, lors de la mise en place de l'installation, a été le facteur temps. Les congés d'entreprise de Ford, en juillet 2010, étaient de trois semaines seulement. C'était le temps qui était imparti pour enlever l'ancienne installation à Saarlouis, remettre le sol en état, modifier ou remplacer tous les postes de montage, les reprogrammer, installer le système de transport par AGV et le mettre en service.